12/06/2017Nouvelles tendances en immobilier neuf - 2017

Le deuxième trimestre de 2017 touche à sa fin. L'occasion pour Ikimo9 de faire un bilan de la première partie de l'année 2017 en matière d'immobilier neuf et d'analyser les nouvelles tendances. 
 
 

Une année record pour l'immobilier neuf

Si l'année 2016 avait été un succès en matière d'immobilier neuf (376 500 nouveaux logements construits pendant l'année), 2017 risque de battre des records. Il n'y a qu'à voir les chiffres du début de l'année 2017 : les constructions de logements neufs ont augmenté de 15,1 % entre février et avril par rapport à l'année précédente. Pour Alain Dinin, patron du groupe immobilier Nexity, 2017 pourrait voir franchir le cap symbolique des 400 000 logements neufs construits. Ce chiffre est casi-historique puisqu'il n'avait pas été atteint depuis 2012.
 
C'est donc une bonne nouvelle pour les professionnels de l'immobilier mais aussi pour l'avenir du pays. En effet, toujours selon Alain Dinin, d'ici 2035, la France comptera 4 millions de ménages supplémentaires. Il faudra donc, pour les promoteurs immobiliers, produire au moins 350 000 logements tous les ans jusqu'en 2035 pour répondre à cette demande grandissante. Attention cependant : ces nouveaux logements doivent être répartis sur le territoire Français pour pouvoir répondre aux attentes de tous les ménages.
 

Vers une nouvelle baisse des taux d'intérêt ? 

L'année 2016, on le sait, a été marquée par des taux d’intérêt extrêmement bas (Ils ont atteint 0.70% en septembre 2016 selon Le Blog Patrimoine). C'est donc tout naturellement qu'ils ont légèrement augmenté durant les deux premiers trimestres de 2017. L'augmentation reste, néanmoins, minime. Les taux d'emprunt avoisinaient les 1,56 % en mai 2017. Ainsi, pour résumer ce premier trimestre, il est possible de dire que le plus fort de la hausse s'est constaté en février dernier et que, depuis, les augmentations sont minimes. Les taux n'ont pas explosé comme l’annonçaient certains spécialistes mais se sont simplement régularisés. A titre de comparaison, ils sont revenus au niveau de l'été 2016, période déjà très favorable. Impossible, dans ces conditions, de parler d'un durcissement des taux d’intérêt en immobilier.  
 

L’avènement d'une nouvelle politique du logement sous l'ère Macron 

2017 a aussi vu naître un nouveau gouvernement et avec lui, l’absence d'un ministère du logement englobé dans un ministère de la Cohésion des territoires. Richard Ferrand, nouveau ministre sous l'ère Macron, dit cependant vouloir faire du logement sa priorité. Il entend créer une grande loi à la rentrée, visant à mettre en place un bail mobilité professionnelle destiné à loger les salariés en formation en CDD. Richard Ferrand devra également mettre en place le nouveau parc de logements promis par Emmanuel Macron.
 
Cependant, Richard Ferrand entend mener sa politique sans se précipiter. A titre d'exemple, dans le domaine de l’investissement locatif, six dispositifs de défiscalisation se sont succédés entre 1995 et 2016 : Périssol, Besson, Robien/Borloo, Scellier, Duflot et Pinel. Pourtant, Ferrand le garantit, le dispositif Pinel comme le PTZ, devraient être reconduits l’an prochain.