29/03/2017Pourquoi défiscaliser en Outre-Mer ?

Les départements d'Outre-Mer sont attractifs non seulement pour leur qualité de vie (températures, cadre de vie, exotisme ...) mais aussi pour leurs avantages en matière de défiscalisation. Acheter un logement dans les DOM-COM, c'est se voir accorder une réduction d'impôts. Loi Girardin, loi Pinel, fonds d'investissement, Ikimo9 vous explique pourquoi défiscaliser en Outre-Mer. 


Une loi Pinel beaucoup plus intéressante qu'en métropole

Investir en Outre-Mer est rentable pour le contribuable de métropole. Oui, mais pourquoi ? Pour qu'un investissement en Outre-Mer soit intéressant, un contribuable doit payer à minima 5000 € d’impôt sur le revenu. Ce n'est un secret pour personne : la situation économique est bien plus difficile dans les DOM-TOM qu'en métropole. Les conditions d’éligibilité à la loi Pinel (loi permettant de réduire ses impôts si l'on achète pour louer) et ses avantages sont donc beaucoup plus conséquents pour les départements d'Outre-Mer. Si la durée de location obligatoire reste la même, les réductions d'impôts sont beaucoup plus intéressantes : 23% pour 6 ans, 29% pour 9 ans et 32% pour 12 ans.

Défiscaliser en Outre-Mer s'avère donc beaucoup plus intéressant qu'en métropole. D’autant que le plafond des niches fiscales y est supérieur : 18 000 euros contre 10 000. La demande locative y est très forte. Certains territoires comme la Guadeloupe ou la Martinique sont particulièrement attractifs.

Si, comme en métropole le logement doit être situé dans une zone Pinel, les plafonds sont différents selon le territoire d’Outre-mer. Vous pouvez consulter les zones Pinel ici.

Loi Girardin, le gros succès de la défiscalisation des DOM-COM

La loi Girardin incite des particuliers à investir dans l’industrie et l’immobilier social en Outre-Mer. Il existe donc le Girardin industriel et le Girardin social. Ainsi un habitant de métropole peut choisir d'investir dans l'industrie ou l'immobilier social en Outre-Mer et ainsi bénéficier d'une réduction d’impôt variant entre 110 et 120% ! Ce dispositif s'avère être un succès car très attractif : entre 2005 et 2009, le nombre de bénéficiaires a bondi de 142 % pour les investissements productifs, et de 54 % pour les investissements immobiliers. Ce dispositif de soutien à l’outre-mer vise entre autres à éviter l'isolement géographique, la dépendance vis-à-vis de la métropole ainsi que la pénurie de logements sociaux.

Le Girardin industriel permet à des investisseurs soumis à un impôt sur le revenu très élevé (plus de 5000 euros) de bénéficier d'une réduction d'impôt en contrepartie d'un investissement permettant de financer du matériel industriel à des PME locales. Cette mesure doit durer au minimum 5 ans.

Le Girardin social quant à lui sert à palier le manque de logements sociaux en Outre-Mer. Il permet de bénéficier d'une réduction d'impôt allant jusqu'à 60.000 euros par an en cas d'investissement dans des HLM en Outre-Mer.

Cette incitation fiscale sera progressivement remplacée par le crédit d’impôt à partir du 1er janvier 2018. Cependant, à l'inverse de la loi Girardin, le crédit d’impôt présente un défaut majeur pour les PME : il faut à l'entreprise avancer les fonds pour ne recevoir de contrepartie fiscale qu'après.

Le FIP DOM, toujours inaccessible aux métropolitains

Ce Fond d'Investissement de Proximité outremer est dédié au financement des PME ayant leur activité dans  dans les DOM (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion et Mayotte) et les COM (St Barthélémy, St Martin, St Pierre et Miquelon, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française et Wallis et Futuna). Les investisseurs bénéficient de la meilleure rentabilité tous FIP confondus avec une réduction d'impôt sur le revenu équivalent à 42% des sommes injectées. Cependant ce dispositif n'est accessible qu'aux habitants d'outre mer et non aux investisseurs de métropole.