17/02/2017Immobilier : 20 ans et propriétaire c'est possible ?

En 2016, les moins de 30 ans ont représenté plus d'un tiers des acheteurs de biens immobiliers. En effet les jeunes sont de plus en plus nombreux à vouloir investir en immobilier : 34% des demandeurs de crédit avaient moins de 30 ans en 2016 contre 22% en 2015.


 

Pourquoi les jeunes peuvent devenir propriétaire ?

Ce phénomène de rajeunissement des propriétaires l'année dernière peut s'expliquer par plusieurs facteurs. Les taux d'interets, historiquement bas, sont bien sûr le critère principal. A cela s'ajoute des prix relativement bas qui ont permis selon les villes de gagner entre 3 et 7m2 pour la même somme selon la FNAIM (Fédération nationale de l'immobilier). Le logement neuf a aussi été un succès grâce à tous les dispositifs facilitant l'accès au neuf. Enfin, l'entrée en vigueur du prêt à taux zéro (PTZ) pour le neuf mais aussi l'ancien, à condition que les travaux réalisés soient importants, en début 2016, a été un facteur d'explication de cette tendance à l'achat chez les jeunes. Ce dispositif a en effet été un succès : 29 % des moins de 30 ans ont profité du PTD l'année dernière.

 

Etre propriétaire à 20 ans oui, mais sous certaines conditions

Si les avantages que nous avons énumérés plus haut ont permis aux jeunes d'acheter, ce n'est pas le cas partout. En effet, cette situation est vraie surtout pour les zones dites « non tendues », c'est à dire où la demande de logements n'est pas forte. En 2016, les plus de 20 ans ont pu acheter mais pas pas n'importe où ! "A Niort, Vesoul ou en Lozère, oui, à Paris ou à Marseille, non" résume le président de la Fnaim.

Bien entendu, il existe aussi des disparités au sein des jeunes acheteurs. En effet si les ménages aisés ont massivement acheté en 2016 : 66% des 25/44 ans provenant de ménages aisés ont acheté un bien immobilier contre 16% des 25/44 ans provenant de ménages modestes. Acheter un appartement ou une maison reste donc un luxe que seuls les foyers les plus aisés peuvent se permettre.

Enfin, cette possibilité de devenir propriétaire n'est réservée qu'aux jeunes qui ont la chance d'avoir ... un CDI. En effet seuls 3% des demandeurs de crédits réussissent à emprunter avec un CDD.  Or, il faut mettre ses chiffres en rivalité avec la réalité du travail : 86% des embauches des jeunes se font en CDD. Il existe donc bien un fossé entre la réalité du monde du travail et les attentes des banques qui ne prêtent qu'aux foyers aux revenus stables. Pourtant il a a été prouvé que l’achat de sa résidence principale revenait moins cher que la location dans de nombreuses villes.