28/11/2016Immobilier neuf : les prix dans 20 grandes villes

Les chiffres concernant les logements neufs sont tombés et le constat est sans appel. Au troisième trimestre 2016, les ventes des appartements et maison neuves ont augmenté de près de 24% par rapport à la même période en 2015. En effet, plus de 102 888 logements neufs ont été vendus durant les trois premiers trimestres de 2016, poursuivant une hausse ininterrompue depuis huit trimestres, selon la Fédération des promoteurs immobiliers.

Pourquoi investir dans le neuf ?

Cette augmentation s'explique par de nombreux points. Les taux historiquement bas sont bien sûr un des facteurs les plus importants de cette hausse de ventes de logements neufs. Grâce à eux, il est de plus en plus facile de devenir propriétaire. En outre, depuis quelques années, chacun peut profiter de coups de pouce à l’achat : PTZ ou prêt à taux zéro pour les primo-accédants, loi Pinel pour les investisseurs... Nombreux sont les avantages qui ont pour but de pousser à devenir propriétaire dans le neuf. A titre d'exemple, selon une étude du Crédit Foncier parue ce mercredi, un ménage sur deux ayant acheté dans le neuf en 2015 a bénéficié d’un prêt à taux zéro. 
Vous êtes tentés par l'acquisition d'un logement neuf ? Notre conseil : ne tardez pas trop !  Si les aides aux acheteurs devraient être maintenues l’an prochain, les prix des logements neufs pourraient, eux, augmenter manifestement. En effet, la forte demande finit par pousser les prix à la hausse : les prix ont déjà augmenté de 3,4% entre 2015 et 2016.

Hausse et baisse, quels sont les prix dans l'immobilier neuf ?

Cependant, il est important de noter que les prix des logements neufs restent très disparates en fonction des villes. A titre d'exemple, nous constatons une pointe d'augmentation à 7% dans des villes comme Strasbourg, et Lyon. La hausse est moins impressionnante mais cependant bien réelle en Ile-de-France où les prix ont augmenté de 5% en un an. Selon Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers, ces hausses s’expliquent par les coûts de construction ainsi que par les exigences des élus en matière de parkings et de taxes d’aménagement.
 
D'autres villes comme Caen, elles, ne voient pas leurs prix bouger depuis un an. Cependant le scénario n'est pas le même partout puisque nombreuses sont les villes où les prix baissent à l'image de Lille (- 1,8%), Nice (-5%) ou encore Rouen (-3,5%). Rendez-vous sur Ikimo9 pour profiter de ces prix bas. 
 
Découvrez les prix au mètre carré de l'immobilier neuf dans 20 grandes villes de France :

prix-dans-20-villes

(Source : Capital.fr)