21/09/2018Immobilier: ce que le prélèvement à la source va changer pour vous

Cette fois c'est décidé, le prélèvement à la source aura bel et bien lieu à partir du 1er janvier 2019. Si cette réforme aura, bien entendu, des répercutions sur votre salaire, elle en aura également sur votre investissement immobilier. Dans quelle mesure le prélèvement à la source aura un impact sur le marché immobilier et comment cela se matérialise-t-il ? Comment marche le principe d'"année blanche" ? Ne vous inquiétez pas, on vous explique tout.



Vers une baisse du crédit immobilier ?

Le prélèvement à la source, tout d'abord, qu'est ce que c'est ? Il s'agit de déduire les impôts des revenus fonciers directement sur votre salaire et non a posteriori comme c'était le cas jusqu'ici. Pour éviter une double charge fiscale en 2019, les revenus fonciers «courants» ne seront pas imposés (impôts sur les revenus perçus et prélèvement social, hors revenus exceptionnels). 2018 sera donc "une année blanche" sans impôt sur le revenu foncier. Or, le crédit immobilier est calculé directement sur les revenus fonciers (c'est à dire les salaires des foyers). Il va donc falloir que les banques prennent en compte le prélèvement à la source ou votre capacité d’emprunt s’en trouvera réduite. Les banques suivront-elles ce mouvement pour pouvoir permettre aux futurs acheteurs d'emprunter toujours la même somme ou augmenteront-elles le taux maximum d'endettement par foyer (33%) ? Affaire à suivre ...

Du nouveau chez Pinel

La nouveauté de l'année prochaine ? Ceux qui veulent faire un investissement locatif grâce au dispositif Pinel bénéficieront, dès le 15 janvier prochain, d’une avance de trésorerie non pas de 30% comme il était initialement prévu par Bercy mais bien de 60%. Cette dernière sera calculée sur la base de la situation financière de l'acheteur lors de l’année précédente. Une bonne nouvelle pour l'investisseur qui devait auparavant avancer la réduction d’impôt Pinel, qui lui était remboursée plus tard dans l'année.



En 2018, faites des travaux déductibles avant qu'il ne soit trop tard !

Le prélèvement à la source impactera également les travaux réalisés à l'intérieur des biens immobiliers. Pour les propriétaires qui souhaitent faire des travaux dans leurs logements, c'est le moment idéal ! En effet, des déductions liées à des travaux réalisés en 2018 feront l’objet d’avantages fiscaux dès janvier 2019. 

Quid des déficits fonciers ? 

En outre, le déficit foncier sera calculé à hauteur maximum de 10 700 €. En effet, si vous êtes en déficit foncier en 2018 (charges > revenus), vous aurez le droit de déduire ce déficit de votre salaire à hauteur de 10 700 € et donc de réduire votre impôt.

Changement dans la perception des loyers

Si les impôts sont prélevés directement sur les salaires, il en est de même pour les loyers perçus. Ainsi, dès l'année prochaine, il n’y aura plus de décalage d’un an entre la perception des loyers et l'imposition. En effet, l'administration prélèvera (de façon mensuel ou trimestriel) directement les impôts sur le compte bancaire du propriétaire.